En savoir plus : TRANSPORT INTERNATIONAL

Chez clients,

 

Comme vous en avez peut-être déjà été informés, l’IMO 2020 est en train d’être mise en place progressivement. (Pour passer la partie technique et avoir une idée de l'augmentation des tarifs pour 2020, se rendre directement au  point 2) 

 

1°) FAQ 

De quoi s’agit-il?

L’Organisation Maritime Internationale (IMO) a décidé qu’à compter du 1er janvier 2020, elle limiterait les émissions de soufre du secteur maritime dans les eaux internationales.

Le secteur maritime devra donc réduire ses émissions de soufre de plus de 80%, en adoptant des combustibles à faible teneur en soufre ou en installant des épurateurs  (scrubbers) sur ses navires.

La limite maximale  pour le soufre de mazout actuellement de 3,5% en poids (% en poids) sera réduite à 0,5% en poids.

C’est la modification de réglementation la plus drastique  jamais entreprise dans le secteur des carburants de transport.    

 

Pourquoi tout le monde parle de carburant?  

Le secteur maritime consomme environ 3,8 millions de barils de carburant par jour, soit la moitié de la demande mondiale de mazout.

La différence de coût entre les nouveaux carburants qui seront seuls autorisés et les carburants actuels est importante.

Les armateurs qui doivent maintenant passer à ce nouveau type de carburant, vont désormais faire directement concurrence aux transporteurs routiers, au rail et aux compagnies aériennes pour l’obtention de ce nouveau carburant.    

 

Qui sera impacté par l'IMO 2020?

Cela devrait impacter l’ensemble du secteur maritime. Toutefois, l’impact devrait varier d’une région à l’autre, en fonction de la taille du navire, du coût du carburant...

L'impact devrait être ressenti à partir du quatrième trimestre de 2019 . Cela devrait durer quelques années, à mesure que l’ensemble des intervenants du secteur des transports maritimes s'adapteront  à cette nouvelle règlementation.    

 

Que signifie IMO 2020?  

La demande croissante pour ce nouveau type de carburant entraînera probablement une augmentation des tarifs.

Les compagnies maritimes ne sont pas en mesure d’absorber l’augmentation de ces coûts. On s’attend donc à ce qu’ils soient répercutés sur les propriétaires du fret. Ainsi, les tarifs de fret maritime augmenteront ou un supplément sera appliqué pour couvrir ces augmentations de coûts.    

 

Y aura-t-il uniformité dans la structure des frais?

Nous nous attendons à voir l’ensemble des compagnies maritimes répercuter leurs  surcoûts de diverses manières.

Par conséquent, il y aura des différences dans les montants d’une compagnie à l’autre et selon les zones concernées.

 

Sous quel format se présenteront - elles ?

Son nom est différent d’une compagnie maritime à l’autre

Quelques exemples ci-dessous

MAERSK = EFF (Environmental fuel fee)

Hyundai = ECC (Environmental compliance charge)

YML = BK (bunker charge)

HAPAG = ITC (IMO2020 transition charge)

 

 

2°) Tarification estimée au 18/11/2019

 

Pour l’instant (au 18/11/2019) les premiers montants IMO 2020 communiqués sur les ports du NORD EUROPE avoisinent :

* pour un container 20 pieds : de 100 à 124 USD

* pour un container 40 pieds : de 200 à 248 USD

 

3°) Evolution du cours du LSFO et HSFO

 

Vous pouvez suivre au quotidien le cours du LSFO et HSFO (=IFO380) sur https://shipandbunker.com/prices

 

EXPRESS'I.O.N., votre spécialiste Import Export du secteur GRENOBLE - LYON - SAINT QUENTIN FALLAVIER reste  à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos démarches